La fin des travaux et l’évaluation de la session

janvier 2004

La fin des travaux et l’évaluation de la session

Un test d’évaluation sous forme de Qcm (question à choix multiple) de 147 questions relatives à l’ensemble des 7 cours magistraux a été organisé à la fin de cette première phase du cycle.

Il ressort de cette évaluation une satisfaction générale de l’Equipe pédagogique car sur les 42 participant(e) s, tous ont obtenu une note supérieure à la moyenne.

Il a aussi été organisé une évaluation plus générale de la session (par écrit et en plénière), évaluation portant sur les aspects pédagogiques (le contenu et le pertinence des enseignements, les travaux en atelier...) et organisationnels (hébergement, restauration, santé, activités culturelles, etc.). Si le sentiment des participant(e) s est en général plutôt à la satisfaction quant à la qualité des enseignements magistraux et les travaux en atelier, la richesse de la documentation distribuée, etc., de nombreuses difficultés ont été soulignées également.

L’Equipe d’organisation du cycle a pris bonne note de tous les problèmes évoqués, lesquels problèmes seront examinés dès la réunion d’évaluation du 24 septembre à Paris ; réunion qui marquera en même temps le début des préparatifs du séminaire international de Ouagadougou prévu pour le mois de juillet 2OO5.

Les rideaux sont définitivement tombés sur les travaux de cette première étape par la cérémonie de clôture du 30 juillet 2004. Cette cérémonie fut précédée d’une célébration œcuménique présidée par un pasteur protestant et un prêtre catholique.

Ensuite, les représentants des institutions partenaires au cycle « Norbert Kenne » ont chacun pris la parole au cours de cette cérémonie.

Il y eu d’abord le mot de remerciement de madame Bouanga Christelle Elianne de l’Association des Femmes Juristes du Congo-Brazzaville, au nom des participant(e) s.

Ce fut ensuite le Directeur des études et représentant de l’Institut des Droits de l’Homme de Lyon (Idhl), Koussetogue Koudé, qui a fait le bilan scientifique de la session.

Madame Zoma Lucienne, représentante de la Fédération Internationale de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (FIACAT), a adressé, au nom de Patrick Byrne, Président de ladite organisation, un message à l’intention des tous les participant(e) s et membres de l’Equipe d’organisation.

Et c’est le professeur Jean Didier Boukongou qui a prononcé le mot de clôture de cette première phase du cycle « Norbert Kenne », session 2004-2005.


- L’ouverture des travaux de la session

- Les cours magistraux

- Les travaux en atelier

- L’examen des projets par l’Equipe pédagogique

- L’évaluation globale et quelques enseignements

- Retour à : Session de Yaoundé, 2004


Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe