Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > Conférence sur la peine de mort en Sierra Leone : la société civile (...)

Conférence sur la peine de mort en Sierra Leone : la société civile fortement représentée

janvier 2014

Freetown, le 15 janvier 2013 – La FIACAT et les ACAT Burkina, Ghana et Mali ont participé à la Conférence sur la peine de mort en Afrique de l’Ouest organisée par Hands of Cain à Freetown (Sierra Leone) les 13 et 14 janvier 2013. Cette conférence a été l’occasion pour ces trois ACAT, et pour les autres membres de la Coalition mondiale contre la peine de mort de la sous région, de renforcer leurs capacités pour l’abolition de la peine de mort et d’inciter les représentants de leurs gouvernements présents à abolir la peine de mort dans leurs pays.

Des représentants de trois ACAT d’Afrique de l’Ouest, Francis Ilboudo du Burkina Faso, Julia Damalie du Ghana et Luc Diarra du Mali, ont participé à la Conférence sur l’abolition de la peine de mort et sur le moratoire sur les exécutions capitales organisée par l’Association Hands Off Cain à Freetown (Sierra Leone) les 13 et 14 janvier 2013. Cette conférence, a été l’occasion pour la société civile de la région de rencontrer leurs autorités pour les inciter à abolir la peine de mort.

Sensibiliser l’opinion publique

Lors d’une table ronde sur « La peine de mort et l’opinion publique », chaque ACAT, ainsi que d’autres membres de la Coalition mondiale contre la peine de mort venant de Guinée, du Liberia et du Niger, ont présenté la situation de la peine de mort dans leurs pays et les difficultés que rencontre les membres de la société civile pour inciter leurs autorités à l’abolir.
Les ACAT Burkina, Ghana et Mali ont souligné que la principale difficulté à laquelle elles faisaient face était la résistance de l’opinion publique, et notamment les chefs coutumiers et les leaders religieux. Un véritable travail de sensibilisation s’avère nécessaire, notamment auprès de ces faiseurs d’opinion à travers les médias, et en particulier les radios en langues nationales.

Vers un Protocole africain sur l’abolition de la peine de mort

La matinée du 14 a été l’occasion de présenter les travaux du Groupe de travail sur la peine de mort de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). Le Professeur Philip Iya, membre du Groupe de travail a présenté les activités de la CADHP en faveur de l’abolition et le projet de Protocole additionnel à la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples sur l’abolition de la peine de mort. Guillaume Colin de la FIACAT a présenté les priorités de la société civile pour un tel protocole et les prochaines étapes nécessaires à son adoption.

Après deux jours de travaux, les participants à la conférence ont adopté une déclaration finale qui invite les Etats à abolir la peine de mort, à mettre en œuvre les résolutions des Nations Unies appelant à un moratoire universel sur la peine de mort et à ratifier le deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Les videos de la Conférence sont disponibles sur le site Internet www.radioradicale.it

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe