Accueil du site > Agir > Comment agir ? > Campagnes > SALVADOR : Justice pour les victimes de massacres

SALVADOR : Justice pour les victimes de massacres

février 2012

[English] [français]

Le conflit armé qui a ravagé le Salvador de 1980 à 1992 a fait en tout quelque 75 000 victimes et a été marqué par de terribles violations des droits de l’homme.

Entre le 11 et le 13 décembre 1981, au moins 767 hommes, femmes et enfants ont été massacrés par les forces armées salvadoriennes à El Mozote et dans des villages voisins. Même au regard de ce qui s’est passé dans le pays à cette époque, ce massacre est l’une des pires atrocités commises pendant la guerre civile. La plus jeune victime était une fillette de trois mois ; la plus âgée, un homme de 105 ans.

Les femmes et les filles ont été soumises à des violences sexuelles avant d’être tuées. Les hommes ont été interrogés et torturés puis exécutés. Certains enfants ont été poignardés ou matraqués à mort. Les villages ont été rasés. Les survivants et les familles des victimes ignorent encore ce qui est réellement arrivé à leurs proches et où ils sont enterrés.

Le rapport de la Commission de la vérité des Nations unies pour le Salvador, publié en 1993, citait le nom de nombreux responsables présumés du massacre. Cependant, ces crimes contre l’humanité demeurent impunis en grande partie à cause de la loi d’amnistie générale du Salvador. Cette loi a été promulguée une semaine seulement après la publication du rapport des Nations unies et elle est encore actuellement en vigueur bien que le gouvernement se soit engagé publiquement à prendre des mesures pour l’abroger.

Début décembre 2011, pour la première fois, le gouvernement salvadorien a enfin reconnu la responsabilité de l’État dans le massacre de El Mozote et a présenté des excuses pour ce qu’il a qualifié d’« aveuglement de la violence étatique ».

Au vu des récents rapports du Comité des Nations unies contre la torture et de la Commission interaméricaine des droits de l’homme, la pression de la communauté internationale sur le Salvador au moment du trentième anniversaire du massacre d’El Mozote pourrait contribuer à faire avancer enfin la justice dans cette affaire.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe