Accueil du site > Archives > Actualité de la torture > Actualité au niveau européen > Le Président de l’APCE accueille avec satisfaction l’acceptation

Le Président de l’APCE accueille avec satisfaction l’acceptation par le Président Bush de l’amendement McCain

décembre 2005

Emetteur : Conseil de l’Europe

Le Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe accueille avec satisfaction l’acceptation par le Président Bush de l’amendement McCain

Strasbourg, 16.12.2005

Le Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), René van der Linden, a accueilli avec une grande satisfaction la nouvelle de l’acceptation par le Président américain, M. Bush, de l’amendement McCain, qui contribuera à empêcher que la CIA ou le personnel militaire puisse recourir à la torture ou infliger de graves sévices.

« L’amendement McCain permettra de s’assurer que, dans notre lutte commune contre le terrorisme, l’Europe et les Etats-Unis respectent les mêmes règles de droit », a déclaré M. van der Linden. « Notre alliance repose sur un engagement à l’égard de valeurs identiques et communes ; elle serait ébranlée s’il y avait le moindre doute quant à notre interprétation et à la mise en oeuvre de nos principes fondamentaux. Je suis rassuré de voir les autorités américaines s’acheminer vers le plein respect de ces règles auxquelles l’Europe est très attachée. »

Le Président van der Linden avait précédemment adressé une lettre ouverte au Congrès américain et appelé ses membres à adopter l’amendement McCain dans les deux projets de loi sur la défense. « Le Sénat et la Chambre des Représentants ont, l’un comme l’autre, apporté un très large soutien à cet amendement, et l’Administration elle-même a acquis la conviction qu’une interdiction effective de la torture était nécessaire. Le Congrès doit à présent mener à bien le processus engagé ; il lui faut veiller à que l’interdiction prenne effet et envoyer un signal clair et positif aux amis et alliés de l’Amérique. »

Le Président a également invité l’Administration américaine à aller plus loin. « Le Président Bush doit maintenant s’assurer que les politiques de son Gouvernement sont pleinement conformes aux obligations qui incombent aux Etats-Unis au regard du droit international, ce qui suppose aussi l’interdiction des pratiques illégales de restitutions extraordinaires et de détentions secrètes, et faire en sorte que les Etats-Unis apportent leur concours à l’enquête menée par M. Marty pour l’Assemblée. »

- Retour vers "Actualité de la torture"


Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe