La promenade

janvier 2009

[English] [français]

La promenade

Ce matin
après une longue claustration
on m’a permis de faire la promenade
quinze minutes
dans un couloir terrain-vague
jonché de débris de verre et de vieilles boîtes de conserve rouillées
un "fonctionnaire" gardait la grille
à l’autre bout de mon terrain de parcours
un autre factionnaire
le fusil en bandoulière

Tout cela en l’honneur
d’un homme malade
épuisé par quinze jours de grève de la faim

Mais ça ne me fait plus rien
d’être regardé comme un fauve
ruminant de sombres cavales
et dont il faut se méfier du moindre geste anodin
je sais même que ces hommes-là
veillant sur la direction de mes pas
sont peut-être compatissants
ou au minimum indifférents
question de faim et trop de misère
il y avait un soleil à faire perdre la tête
le ciel était bleu bleu
je ne savais plus où donner de la tête en regardant là-haut
alors j’ai fermé les yeux
et je me suis baigné la face et les mains
dans ces troublantes noces des éléments
puis mon coeur s’est mis à battre
à son rythme naturel
celui du cours régulier de l’espoir.

Abdellatif Laâbi, poète marocain, a passé plus de 8 ans en prison pour "délit d’opinion".

Il a été torturé. Il a passé 5 mois dans un régime d’isolement total. Il a été libéré en juillet 1980.

Ce poème est extrait de "Sous le bâillon, le poème" aux éditions l’Harmattan.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe