Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > Communiqué] La lutte contre le terrorisme ne saurait justifier un permis de (...)

Communiqué] La lutte contre le terrorisme ne saurait justifier un permis de tuer permanent pour les forces de l’ordre

juillet 2005

[English] [français]

Communiqué de presse

La Fédération internationale de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (FIACAT), association œcuménique présente dans 33 pays sur 4 continents, exprime sa profonde sympathie aux proches de Jean Charles de Menezes abattu tragiquement par des policiers anglais en civil, le 22 juillet dernier.

La FIACAT fait part de sa vive inquiétude face aux justifications officielles du comportement de ces policiers.

La menace terroriste constitue un grave défi pour les démocraties. Les récents attentats de Londres confirment la nécessité pour ces Etats de faire face à cette menace en tenant impérativement compte des principes de l’Etat de droit et des normes et obligations spécifiques du droit international des droits de l’homme (notamment les Principes des Nations Unies relatifs à la prévention efficace des exécutions extrajudiciaires, arbitraires et sommaires et aux moyens d’enquêter efficacement sur ces exécutions).

Ces principes définissent les limites de l’action étatique permise et légitime contre le terrorisme.

Ainsi, la FIACAT met en garde les démocraties contre les « erreurs tragiques » qui, au nom de la lutte contre le terrorisme, pourraient conduire à la banalisation des exécutions extrajudiciaires, au risque de saper le fondement même de nos sociétés démocratiques.

L’« erreur tragique » de Scotland Yard ayant conduit au décès de Jean Charles de Menezes constitue une exécution extrajudiciaire au sens du droit international. Celles-ci sont strictement interdites, que ce soit en période de paix ou en situation de conflit. Une société démocratique ne peut donner aux policiers un permis de tuer sur de simples soupçons.

Ce type d’erreur ne doit pas se répéter, sous peine de faire perdre à la lutte contre le terrorisme toute légitimité. De même qu’il est absolument nécessaire qu’une enquête impartiale et efficace sur la mort de Jean Charles de Menezes soit menée et rendue publique et que les responsables de sa perpétration soient traduits en justice pour éviter ultérieurement des dérives aussi graves.

Contact : Nathalie Jeannin - nathalie.jeannin@fiacat.org


Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe