Accueil du site > Archives > Actualité de la torture > Actualité au niveau des Nations Unies > Kofi Annan salue la décision des Etats-Unis d’appliquer les (...)

Kofi Annan salue la décision des Etats-Unis d’appliquer les Conventions de Genève aux détenus étrangers

juillet 2006

Kofi Annan salue la décision des Etats-Unis d’appliquer les Conventions de Genève aux détenus étrangers

New York, Jul 13 2006

Le Secrétaire général de l’ONU s’est félicité aujourd’hui de la décision prise mardi par le gouvernement des Etats-Unis d’appliquer les Conventions de Genève à l’ensemble des prisonniers suspectés de liens avec Al-Qaeda et détenus par les militaires américains, notamment à Guantanamo.

« Le Secrétaire général a salué la décision du gouvernement des Etats-Unis demandant à ses fonctionnaires du ministère de la Défense de revoir rapidement toutes les directives concernant les militants détenus aux Etats-Unis et suspectés d’avoir des liens avec Al-Qaeda ou les Taliban, afin de s’assurer qu’elles soient conformes avec l’article 3 des Conventions de Genève », indique un message transmis aujourd’hui par son porte-parole.

Selon l’article 3 commun aux Conventions de Genève, les prisonniers doivent être traités « avec humanité » et bénéficier en cas de procès « de garanties judiciaires reconnues comme indispensables par les peuples civilisés ».

Dans son message, Kofi Annan a estimé que « cette décision renforçait l’Etat de droit international », rappelant la forte tradition qui existe aux Etats-Unis de respecter les libertés civiles.

Il a aussi rappelé que « le respect du droit international humanitaire et des droits de l’homme ne contredisait et ne sapait en rien les efforts pour lutter contre le terrorisme.

« Au contraire, a-t-il souligné, c’est essentiel au succès de ces efforts ».

Le Secrétaire général a enfin encouragé les pays à revoir régulièrement leur législation pour s’assurer qu’elle soit en conformité avec le droit international.

Le ministère de la Défense des Etats-Unis a publié mardi une note interne ordonnant à tous ses services de respecter l’article 3 des quatre Conventions de Genève adoptées en 1949, qui interdit les traitements cruels, humiliants ou dégradants envers les prisonniers capturés lors d’un conflit.

Selon le Pentagone, un millier de détenus sont concernés, dont 450 à Guantanamo.

Depuis février 2002, l’administration Bush affirmait que les prisonniers d’Al-Qaida et les talibans ne pouvaient prétendre à la protection des conventions de Genève, n’étant pas des combattants réguliers respectant les lois de la guerre.

Après le suicide au mois de juin de trois détenus à Guantanamo, des experts des droits de l’homme des Nations unies avaient réclamé de nouveau la fermeture immédiate de la prison américaine où les conditions de détention « inhumaines et dégradantes » affectent la santé mentale des détenus.

Au mois de février, Kofi Annan s’était prononcé pour une fermeture de Guantanamo, le plus tôt possible. Il avait aussi demandé à ce que les détenus soient « jugés ou libérés ».


Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe