Accueil du site > Archives > Feuillet de l’ACAT France pour le 26 juin 2003

Feuillet de l’ACAT France pour le 26 juin 2003

janvier 2004


- Prière pour les victimes.

Pour ceux que la tristesse accable,
souviens-Toi, Seigneur, de ton agonie,
Pour ceux qui sont blessés dans leur chair,
souviens-Toi de tes tortures,
Pour ceux qui souffrent la dérision,
souviens-Toi de la couronne d’épines,
Pour ceux qui désespèrent de la vie,
souviens-Toi de ton cri vers le Père,
Pour ceux qui espèrent contre toute espérance,
Que resplendisse ta résurrection.

- Témoignage :

« Vous tous qui êtes dehors, qui avez fait tout ce que vous pouvez pour nous, nous vous sommes vivement reconnaissants et nous ne vous oublierons jamais. »

Ngawang Sangdrol,
religieuse tibétaine, emprisonnée et torturée à l’âge de quinze ans. Elle fut libérée en 2002, au bout de dix années de détention.

- Extrait d’un commentaire de la lecture du dimanche

(Marc 14,12)

Extraits du commentaire réalisé par le père Syméon, prêtre orthodoxe.

[…] Le Seigneur Jésus réunit ses disciples et leur demande de préparer la salle du festin. Pendant que se déroule le rituel de la Pâque, il va annoncer une première fois que quelqu’un va Le trahir, quelqu’un qui mange avec Lui, autrement dit, un de ses disciples. Les apôtres, sauf celui qui trahit, sont inquiets et chacun se demande : « Serait-ce moi ? ».

Le Seigneur précise : « C’est celui qui met sa main dans le plat avec Moi ». […]

A partir de ce moment-là, le Seigneur Jésus sait que le temps est venu et qu’il va devoir subir la souffrance, la torture. […]

Le Seigneur, par cette longue Passion, cette mort sur la Croix, est amené à vivre ce que beaucoup d’hommes subissent : la torture, la violence, la haine, la mort. […]

Le Seigneur Jésus, en acceptant de vivre sa Passion et sa Croix, […] accepte, comme nous, de vivre la même expérience et, en cela, Il nous montre combien Il nous aime. […]

En elle-même, la torture, la crucifixion et toutes ces formes de mal que l’on peut utiliser pour abaisser l’homme et le faire souffrir, tout cela est négatif et n’est pas voulu par Dieu. […]

Et le Seigneur va expérimenter cela. Autrement dit, il s’associe à tout ceux, chrétiens ou non, qui sont amenés à être torturés […]. Il nous donne la possibilité de comprendre comment il manifeste son amour. Cette bien mystérieuse réponse nous offre une consolation : nous ne sommes pas abandonnés de notre Dieu. […]

Le Seigneur soutient les victimes par son amour. Il est proche de ceux qui Le cherchent. […]

Nous devons nous souvenir que le Christ après avoir subi ce que nous savons est ressuscité, nous donnant ainsi l’espérance suprême pour l’Éternité et, là aussi, nous avons la responsabilité de partager cette espérance pour l’humanité entière dans une véritable prière du coeur, ouverte à tous.

Enfin, comme le Seigneur Jésus a pardonné à ses bourreaux, n’oublions pas de demander au Seigneur qu’Il change leur coeur de pierre en coeur de chair : c’est l’amour des ennemis - qui n’implique pas l’amour de ce qu’ils font, et pour lequel tout doit être fait sur un plan humain pour qu’ils ne renouvellent pas leurs actes ignominieux.

Nous sommes ainsi responsables, d’abord dans la prière, et aussi dans les actes, comme tout ce que l’ACAT réalise, permettant à des hommes et des femmes de retrouver leur dignité, beauté de l’icône du Christ qui est en eux. Que le seigneur donne sa consolation aux torturés et sa grâce à tous.

Amen.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe