EPU : examen de Madagascar et de l’Italie

novembre 2014

[English] [français]

Le Groupe de travail du Conseil des droits de l’homme chargé de l’Examen périodique universel tient sa vingtième session

Le Groupe de travail du Conseil des droits de l’homme chargé de l’Examen périodique universel tient sa vingtième session du 27 octobre au 5 novembre 2014 afin d’examiner la situation des droits de l’homme dans quatorze pays : Italie, Salvador, Bolivie, Fidji, Gambie, San Marin, Kazakhstan, Angola, République islamique d’Iran, Madagascar, Irak, Slovénie, Egypte et Bosnie-Herzegovine.

Agenda de la 20ème session

Une ACAT existe en Italie, et à Madagascar. La FIACAT suit donc tout particulièrement ces examens. La FIACAT en collaboration avec ces ACAT a contribué à cette procédure en soumettant des rapports alternatifs conjoints.

  1. Préoccupations de la FIACAT et de l’ACAT Italie
  2. Préoccupations de la FIACAT et de l’ACAT Madagascar

Pour aller plus loin (Documents officiels des Nations-Unies)

  1. Examen de l’Italie dans le cadre de l’EPU
  2. Examen de lMadagascar dans la cadre de l’EPU

Mission de plaidoyer de l’ACAT Madagascar à Genève en vue de la 20ème session de l’EPU

Dans le cadre du plaidoyer pour l’EPU, la présidente de l’ACAT Madagascar accompagnée par le Représentant de la FIACAT auprès des Nations Unies, s’est rendu à Genève du 5 au 8 octobre 2014 au 11 avril pour participer à une pré-session organisée par un partenaire de la FIACAT, l’association UPR Info. Cette pré-session est le moyen pour la société civile de faire part de ses préoccupations auprès des missions permanentes basées à Genève qui participent à l’évènement et qui leur sont adressées par la suite.

Les recommandations présentées auprès de l’auditoire portaient principalement sur la torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants, les conditions de détention, l’abolition de la peine de mort.

Pour répondre aux préoccupations de l’ACAT Madagascar, des entretiens se sont tenus avec le responsable pays (Madagascar) auprès du Haut-commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies (OHCHR), ainsi que les responsables du fond pour les victimes de torture afin de faire part de cette rencontre aux autres ACAT d’Afrique centrale, en vue de les inviter à soumettre des projets auprès de ce fond et ainsi renforcer leurs capacités et activités.

Enfin, dans le but de favoriser l’animation du réseau, en qualité de responsable du réseau Afrique centrale, la présidente de l’ACAT Madagascar a pu avoir un échange avec le président de l’ACAT Burundi afin de faire le point sur les activités d’une ACAT dont elle a la responsabilité auprès du Bureau international de la FIACAT.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe