En mon nom

janvier 2011

[English] [français]

En mon nom

Qui a le droit de décider si un homme doit vivre ou mourir ? Qui peut lire jusqu’aux tréfonds dans la conscience de l’homme ? Coupable ou innocent ? Monstrueux ? Pitoyable ?

Violent de la violence dont nos sociétés sont malades.
Violent de la violence dont nous voulons l’achever.
Son sang versé rachètera-t-il nos fautes ?

C’est en notre nom qu’il meurt

Parce que la laideur de son crime (est-on sûr qu’il l’a vraiment commis ?), nous fait horreur et nous oblige à regarder en face nos propres faiblesses.
Parce qu’il nous rappelle à notre barbarie.
Parce que notre humanité refuse de considérer ses manquements, ses ambiguïtés, ses démissions Parce que sa mort rendra les choses beaucoup plus simples, plus propres, plus définitives.

Nous, les justes, nous nous octroyons le droit de lancer la première pierre.
De nier à notre semblable sa qualité de fils de Dieu.

C’est en mon nom qu’il meurt.
Ai-je mérité d’être son bourreau ?

Mon Dieu, garde-moi de jamais désirer la mort de mon frère humain.
Mon Dieu, garde-moi de devenir le meurtrier de l’assassin.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe