Accueil du site > Archives > Luxembourg > Textes de référence > Dossier spécial : Le recul des droits de l’homme dans le (...)

Dossier spécial : Le recul des droits de l’homme dans le monde

Extraits du bulletin de novembre 2006

2006

DOSSIER :
Le recul des droits de l’homme dans le monde

L’alliance cynique

Chaque jour, l’actualité du monde nous interpelle dans notre engagement militant en faveur des droits de l’homme. Mais ces jours-ci, nous assistons à une remise en cause plus profonde. Il semble que les avancées difficilement acquises au fil des siècles et des guerres, vers un monde plus juste et plus humain soient en passe d’être foulées aux pieds par ceux-là mêmes qui s’en voulaient les héros.

Après des décennies de guerre froide et de monde polarisé entre Ouest démocratique et Est totalitaire, nous assistons à une alliance de ces ennemis d’hier dans la lutte contre le terrorisme et, à ce qu’il semble, contre les droits humains eux-mêmes. Aujourd’hui, les grandes forces en présence semblent rivaliser de cynisme, d’arrogance et de mépris de l’humain. Les Etats les plus puissants, chantres des valeurs humanistes, ne masquent plus qu’à peine leur véritable visage, grimace cruelle et dédaigneuse. A se demander qui, des terroristes ou de ceux qui les combattent, sont les plus terrifiants.

Ces jours-ci, l’écho de l’inhumanité se répond d’Ouest en Est. A l’ouest, le Congrès américain cède aux pressions gouvernementales et admet l’usage de la torture dans la lutte anti-terroriste. A l’Est, la répression et les atteintes à la liberté d’expression s’affichent à la face du monde dans l’image indigne et scandaleuse de la journaliste Anna Politkovskaïa baignant dans son sang. Quant à nos pays, ils se pelotonnent dans un silence qui ressemble fort à de la complicité, de peur peut-être que de remuer la vase dans l’étang du voisin ne fasse remonter à la surface de leur propre mare quelques cadavres indésirables...

Pris dans cet étau de cruauté cynique, nous, ACAT, ne pouvions rester sans réagir. C’est pourquoi nous avons choisi de publier dans ce bulletin un double dossier pour étudier ces deux aspects du recul des droits de l’homme sur la scène internationale, et tenter d’y voir plus clair dans ce qu’ils nous disent de l’état du monde.

Les droits de l’homme ne sont jamais acquis. Et l’optimisme qui avait pu naître de la création des grandes institutions internationales à la suite de la Seconde Guerre mondiale nous semble parfois un vernis qui s’écaille. N’était-ce donc qu’hypocrisie de la part des Etats, toutes ces Conventions, Déclarations, Institutions ?... Le cynisme qui semble être la mode du jour pourrait nous en persuader.

Mais nous ne pouvons plus nous y résigner. Nous essaierons, encore et toujours. Et tant qu’il sera possible à des citoyens, ici ou là dans le monde, de dire NON, de se dresser, de se rassembler, de faire pression, alors nous pourrons encore agir. Nous resterons au moins le poil à gratter de leur conscience, s’il leur en reste. Nous empêcherons la chappe de silence et de peur de se refermer comme un couvercle sur le monde. Tant que nous serons capables de réagir, tant que nos bouches pourront parler et nos mains écrire, tant que nos cœurs pourront prier et nos âmes aimer, alors nous empêcherons la barbarie de l’emporter, car il suffit d’un seul homme qui résiste pour que l’obscurité échoue à noyer le monde.

Pour y parvenir, chacun de nous est appelé, chacun à son niveau. Savoir est la première condition, rester éveillé, à l’écoute du monde, garder la conscience des périls et des victoires. De cette conscience naît l’action, à chacun selon ses forces.

Modestement, c’est pour la connaissance que nous oeuvrons ici. Nous espérons vous apporter un éclairage utile sur la situation critique de notre monde. Non pour vous accabler, mais pour vous persuader que votre action, au sein de l’ACAT ou ailleurs, est plus que jamais nécessaire.

Le dossier qui suit comporte deux parties : la première est consacrée à la loi sur les commissions militaires américaines, la seconde à l’assassinat d’Anna Politkovskaïa et la situation en Tchétchénie. Le combat de l’ACAT a hélas de « beaux » jours devant lui.

Cécile Thill

P.-S.

Vous trouverez ci-joint les pages extraites du bulletin de l’Acat-Luxembourg de novembre 2006.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe