Accueil du site > Archives > 30 ans de l’ACAT > Les 30 ans de l’ACAT > Déclaration du Conseil international Année 2005, année de l’abolition de

Déclaration du Conseil international
Année 2005, année de l’abolition de la « peine de mort ».
La situation en Afrique.

décembre 2004

Déclaration du Conseil international de la FIACAT à l’occasion des 30 ans de l’ACAT

Année 2005, année de l’abolition de la « peine de mort »

-  Préoccupées par les violations constantes des droits de l’homme dans les pays en conflits, notamment au Burundi, en Côte d’Ivoire, en République Démocratique du Congo, et au Soudan et dans les pays en post-conflit ;

-  Considérant les conflits, les guerres civiles, la fragilité de la démocratie en Afrique, comme des terrains favorables à la prolifération des actes de torture, des disparitions forcées et des exécutions extrajudiciaires ;

-  Dénonçant la pratique régulière de la torture et l’impunité des bourreaux ;

-  Déplorant la permanence des exécutions capitales et de la vindicte populaire ;

-  Constatant l’aggravation des conditions de détention dans les prisons ;

-  Considérant l’échange et le partage d’informations entre les ACAT comme une force dans le plaidoyer et la sensibilisation ;

-  Réaffirmant l’importance de la mobilisation et de la coopération des ACAT au sein du réseau FIACAT pour faire pression sur les gouvernements africains à travers des actions communes de plaidoyer.

Nous, les ACAT membres de la FIACAT , réunies à Paris les 2 et 3 décembre 2004 en Conseil international de la FIACAT, à l’occasion des 30 ans de l’ACAT :

-  Réaffirmons notre attachement au respect et à la promotion des droits de l’homme, notamment à travers la sensibilisation et l’éducation aux droits de l’homme ;

-  Continuerons à lutter contre l’impunité ;

-  Veillerons à l’application des principaux instruments internationaux en matière de droits de l’homme ;

-  Considérons comme prioritaire l’abolition des exécutions capitales, c’est-à-dire la suppression légale de la peine de mort et l’élimination de la pratique des exécutions extrajudiciaires, en particulier en Afrique, durant l’année 2005, notamment en menant des actions pour la ratification du deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques par l’ensemble des Etats africains.

Paris, le 3 décembre 2004.


Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe