Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > [Communiqué] Visite du pape au Cameroun : la FIACAT fait part de ses (...)

[Communiqué] Visite du pape au Cameroun : la FIACAT fait part de ses préoccupations

mars 2009

Paris, le 17 mars 2009


En prévision de la visite du Pape Benoît XVI au Cameroun du 17 au 20 mars 2009, la Fédération internationale de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (FIACAT) a interpelé le Vatican sur la situation des droits de l’homme dans ce pays.

Dans un courrier du 4 mars 2009, elle a fait part de ses préoccupations concernant les violations graves des droits de l’homme survenues entre les 25 et 29 février 2008 : les forces de sécurité ont réprimé violemment un vaste mouvement social dans les principales villes du sud Cameroun en tirant à balles réelles sur les manifestants et en exécutant sommairement plus de 130 personnes.

Même si la situation semble actuellement plus stable, la possibilité de nouveaux troubles et de répression demeure réelle.

Aujourd’hui, la FIACAT apprend que les autorités camerounaises, au nom de la sécurité nationale, mettent en danger les libertés publiques. Plusieurs personnes, arrêtées le week-end dernier, sont aujourd’hui détenues dans des cellules de garde à vue surpeuplées, sans avoir accès à un avocat, ni à un médecin et sans avoir le droit à la visite de leur famille.

La FIACAT demande donc au Pape Benoit XVI de se faire le porte parole de ses préoccupations auprès des autorités camerounaises en les incitant à :

- Diligenter une enquête judiciaire, indépendante et impartiale, sur les violations graves des droits de l’Homme commises fin février 2008, afin que les responsables soient jugés et condamnés conformément à la loi ;

- Relâcher immédiatement toutes les personnes qui sont encore en détention et qui ont été arbitrairement arrêtées, illégalement détenues, ou injustement condamnées pendant et après les évènements de fin février 2008 ;

- Veiller à ce que les victimes reçoivent des réparations adaptées ;

- Relâcher immédiatement les personnes qui ont été arbitrairement arrêtées ces derniers jours.


Contact presse :
- Marie-Jo COCHER mj.cocher@fiacat.org
00 33 (0)1 42 80 01 60

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe