Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > [Communiqué] Un an après la cérémonie de signature de la Convention sur les (...)

[Communiqué] Un an après la cérémonie de signature de la Convention sur les disparitions forcées, 72 Etats l’ont signée et seulement 2 l’ont ratifiée.

février 2008

[English] [français]


Communiqué de presse

Communiqué de presse

 

6 février 2008,

 

Un an après la cérémonie de signature de la Convention sur les disparitions forcées, 72 Etats l'ont signée et seulement 2 l'ont ratifiée.

 

A l'occasion de cet anniversaire, la Coalition Internationale contre les Disparitions Forcées (ICAED) publie son Manifeste demandant instamment aux États de démontrer leur engagement en faveur de l'élimination des disparitions forcées en signant et en ratifiant la Convention Internationale pour la Protection de toutes les personnes contre les Disparitions Forcées.

 

Le 6 février 2007, 57 États ont signé la Convention lors d'une cérémonie à Paris. Un an après, 72 Etats l'ont signée et seulement 2 l'ont ratifiée. Et même si dans plusieurs États, le processus de ratification est en cours, ce nombre est loin d'être satisfaisant. Vingt ratifications sont en effet nécessaires à l'entrée en vigueur de la Convention et beaucoup d'autres sont attendues pour que la Convention devienne un outil efficace de protection universelle contre les disparitions forcées.

 

Dans son Manifeste, la Coalition déclare que la disparition forcée est l'une des violations les plus graves des droits de l'homme et constitue un crime international. La personne disparue est privée de tous ses droits et reste en dehors de la protection de la loi.

 

L'entrée en vigueur de la Convention et sa mise en oeuvre efficace doivent être une priorité pour tous les Etats. En effet, seule la mise en oeuvre effective de ses dispositions constituera un pas important vers le renforcement des droits de l'homme et de la primauté du droit, au niveau international comme au niveau national.

 

 

 

La Coalition Internationale contre les Disparitions Forcées est un réseau mondial d'organisations de familles de disparus et d'ONGs travaillant de façon non violente contre la pratique des disparitions forcées aux niveaux local, national et international. L'objectif principal de la ICAED est une ratification rapide et une mise en oeuvre efficace de la Convention pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

Pour plus d’informations contactez :
Le coordinateur de l’ICAED
E. d.hardy@aimforhumanrights.nl
T. +31 (0)30 2349066
F. + 31 (0)30 2367104
www.icaed.org



Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe