Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > [Communiqué] S’engager dans la lutte pour la défense des personnes (...)

[Communiqué] S’engager dans la lutte pour la défense des personnes disparues : Le défi d’ICAED à l’égard de tous les Etats-Membres des Nations unies.

mai 2013

[English] [français]

En tant que membre du Comité Directeur de la Coalition Internationale Contre les disparitions forcées (ICAED) la FIACAT souhaite soutenir l’ICAED dans ses préoccupations à l’occasion de la Semaine Internationale des Personnes Disparues.

Cela fait plus de 32 ans que, lors de chaque dernière semaine du mois de Mai, la Fédération d’Amérique Latine des Associations de Relations des Prisonniers - Disparus (FEDEFAM) organise la commémoration de la Semaine Internationale des Personnes Disparues. La FEDEFAM, lors de son premier Congrès à San José, au Costa Rica en 1981, avait envisagé que cette semaine fasse l’objet d’une campagne intensive pour plus de justice et de paix à l’égard des « desaparecidos » et leurs familles.

Alors que l’ICAED continue à adopter cette démarche avec les organisations familiales des disparus dans différentes régions du monde, nous rappelons également la nécessité d’avoir un engagement commun pour faire respecter les droits de chaque citoyen lorsqu’ils sont victimes d’un enlèvement. La Coalition est d’accord pour penser que la solution phare pour s’assurer qu’il n’y aura pas d’augmentation du nombre de cas renseignés et enregistrés, de même pour la résolution des cas précédents, consiste pour tous les Etats à adhérer à la Convention Internationale pour la Protection de Toutes les Personnes contre les Disparitions Forcées (la Convention).

A la fin de 2013, la Convention rentre dans sa troisième année d’application. Actuellement, la Convention recense 38 Etats Parties comprenant 5 Etats d’Amérique du Nord, neuf états d’Amérique du Sud, 11 états Européens, 9 états Africains, un état d’Océanie et de trois états Asiatiques. Néanmoins, nous pouvons affirmer juridiquement que seul 15 de ces 38 Etats Parties ayant reconnu la compétence du Comité des Disparitions Forcées dans les Articles 31 et 32, ont achevé tout le processus de ratification.

L’ICAED souhaite donc accorder la palme à ces 15 Etats pour l’anéantissement de ce fléau mondial que représentent les disparitions forcées. Ces Etats se sont dressés pour répondre à la question lancinante : « Où êtes-vous ? » que nous posent souvent les familles. Leur détermination à combattre ce fléau et à promettre qu’aucun de leurs citoyens ne verserait des larmes de désespoir mais des larmes de joie, justifie bien la recommandation de l’ICAED.

En commémorant cette année la Semaine Internationale des Disparus, l’ICAED reconnaît que beaucoup reste encore à faire. L’ICAED, dirigée par tous les organisations des familles des disparus, ne baissera jamais les bras jusqu’à ce que nous réalisions notre rêve d’avoir un monde sans enlèvements. Nous espérons que nous pourrons réaliser ce rêve précieux que représente l’accès à la Convention dès que possible.

Par conséquent, nous appelons tous les états-membres des Nations Unies à signer et ratifier sans réserve aucune la Convention. Nous soulignons également l’importance des obligations du CED et nous demandons, pour cette raison, aux 23 Etats Parties de reconnaître la compétence de ces derniers.
Contact Presse :
FIACAT : Lionel GRASSY - l.grassy@fiacat.org - + 41 787 499 328

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe