Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > [Communiqué] La Coalition mondiale contre la peine de mort s’engage (...)

[Communiqué] La Coalition mondiale contre la peine de mort s’engage pour l’abolition définitive de la peine de mort

décembre 2009

[français] [français]

Depuis 20 ans, le Protocole des Nations Unies pour l’abolition de la peine de mort est le seul traité à portée universelle qui interdise les exécutions et vise l’abolition universelle de la peine de mort pour tous les crimes. La Coalition mondiale contre la peine de mort appelle tous les pays abolitionnistes à ratifier ce Protocole car la peine de mort est inutile et constitue un traitement cruel, inhumain et dégradant.

Le 15 décembre 2009, le Protocole des Nations unies pour l’abolition de la peine de mort a 20 ans. 72 Etats ont ratifié le deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), visant à abolir la peine de mort sur les 192 pays membres des Nations unies et les 164 pays qui ont ratifié le PIDCP.

Parce que 139 pays du monde ont déjà aboli la peine de mort en droit et en fait, la Coalition mondiale contre la peine de mort s’engage pour que ce traité devienne la norme internationale qui interdit la peine de mort sur la surface de la planète. Elle a lancé une campagne de ratification de ce Protocole en octobre 2009 au Haut Commissariat aux droits de l’Homme à Genève.
Cette campagne est officiellement soutenue par les « Amis du Protocole » qui comme le Chili, l’Espagne et la France appuient les activités de plaidoyer de la société civile.

10 pays sont appelés à ratifier le protocole dans les plus brefs délais. Cette accession confortera leur place au sein de la famille abolitionniste : l’Arménie, le Burundi, la Côte d’Ivoire, El Salvador, l’Ile Maurice, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Lettonie, la Pologne et la République dominicaine.
Ces pays sont déjà abolitionnistes en droit et ont voté en faveur de la Résolution des Nations unies pour un moratoire sur l’application de la peine de mort en 2007 et 2008.

Parmi les pays qui ont déjà ratifié le Protocole, on retrouve 8 Etats africains, dont l’Afrique du Sud et le Rwanda, 14 pays du continent américain, dont le Brésil, le Canada et le Mexique, 8 en Asie et en Océanie, dont l’Australie et les Philippines et 42 en Europe.

Le deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort a été adopté par l’Assemblée générale des Nations unies le 15 décembre 1989.


Contact :

- Aurélie Plaçais
aplacais@abolition.fr +33 1 80 87 70 43

- Guillaume Colin
g.colin@fiacat.org +33 1 42 80 01 60



Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe