Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > [Communiqué] Journée internationale pour la paix : pensons aux (...)

[Communiqué] Journée internationale pour la paix : pensons aux enfants

septembre 2009

[français] [français]

La Journée internationale pour la paix a été proclamée en 1981 par l’Assemblée générale des Nations Unies afin de « commémorer et renforcer les idéaux de paix parmi toutes les nations et les peuples ». Vingt ans après, l’Assemblée générale a décidé que le 21 septembre serait observé chaque année en tant que « journée mondiale du cessez-le-feu et de la non-violence » et a invité tous les États Membres, les organisations et les citoyens du monde à commémorer cette journée, y compris par des activités éducatives et de sensibilisation du public, et à coopérer avec les Nations Unies en vue d’établir un cessez-le-feu mondial.

Nos efforts en faveur de la paix sont essentiels, mais la tâche n’est pas facile. On ne compte plus le nombre de populations dans le monde pour lesquelles la paix demeure hors d’atteinte.

En cette année qui marque le 20e anniversaire de la Convention Internationale des droits de l’enfant, la FIACAT souhaite rappeler que les enfants sont encore aujourd’hui les premières victimes des conflits armés. On pense aux enfants soldats qui se trouvent en première ligne dans plus de trente conflits de par le monde, mais également aux millions d’enfants qui souffrent des atrocités de la guerre, notamment de mutilations et de violences sexuelles, et aux enfants réfugiés dans des pays voisins ou déplacés à l’intérieur de leur pays.

Bien après que les canons se soient tus, les enfants ressentent les effets de la guerre. Bon nombre d’entre eux sont déplacés en raison d’un conflit armé et ceux qui rentrent chez eux deviennent souvent chefs de famille. Certains ont un handicap permanent à cause des mines terrestres, tandis que beaucoup d’autres ont été traumatisés psychologiquement par un enlèvement, la détention, une agression sexuelle, le meurtre brutal de membres de leur famille...

La FIACAT attache une très grande importance à la traduction en justice de tous les auteurs de crimes de guerre et de violations massives des droits de l’Homme et du droit humanitaire, en particulier lorsque ces crimes ont été dirigés contre des enfants. L’impunité ne saurait être tolérée.

Dans chaque nation, et entre toutes les nations, nous devons nous employer à promouvoir une unité fondée sur notre humanité commune.


Contact presse :
- Nathalie Jeannin - n.jeannin@fiacat.org

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe