Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > [Communiqué] Examen périodique universel : les Nations Unies exhorte le (...)

[Communiqué] Examen périodique universel : les Nations Unies exhorte le Royaume-Uni à fournir des sauvegardes pour les migrants détenus

juin 2012

[English] [français]

Genève, 11 juin 2012 – Le Groupe de travail sur l’Examen périodique universel (EPU) a tenu sa treizième session de 21 mai au 4 juin. L’examen du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord a eu lieu le 24 mai 2012.

Le groupe de travail de l’EPU avait trois heures pour vérifier si le Royaume-Uni a mise en œuvre ses obligations internationales concernant la protection des droits de l’homme.

Une liste de questions préparées par la Norvège, la Slovénie, la Suède, et les Pays-Bas a été communiquée au Royaume-Uni par l’intermédiaire de la troïka.

Pendant le dialogue interactif, 60 délégations ont fait des déclarations concernant les conditions de détention ; les efforts déployés pour limiter la période de détention de 28 à 14 jours pour les personnes soupçonnées de terrorisme ; l’abaissement de l’âge (10) de la responsabilité pénale des mineurs ; et la conformité des critères pour la justice des mineurs par rapport à la protection des Droits de l’enfant.

La FIACAT souhaite féliciter le Royaume-Uni pour ses réponses à ces déclarations et pour la vaste consultation de la société civile par le Gouvernement qui a permis l’engagement d’une discussion franche et constructive.

Les recommandations, notamment : Accepter la mise en oeuvre complète des dispositions de la Convention de l’ONU contre la torture ; continuer à garantir que les principes des droits de l’homme sont intégrés dans le droit interne ; renforcer les garanties pour les personnes détenues, et ne pas étendre, mais réduire la durée de la détention préventive ; assurer le droit des détenus à l’assistance juridique immédiatement après avoir été mis en détention ; prendre des mesures pour réduire la surpopulation carcérale et améliorer les conditions de détention, notamment par l’application des peines de substitution pour les adolescents délinquants ; améliorer les programmes pour la réintégration sociale des détenus ; adopter les mesures nécessaires pour éviter la détention illimitée des migrants ; et fournir toutes les garanties juridiques aux migrants détenus, seront examinées par le Royaume-Uni, qui fournira des réponses en temps utile, au plus tard lors de la 21ème Session du Conseil des droits de l’homme, en Septembre 2012.

La FIACAT exhorte le Royaume-Uni à prendre au sérieux ces recommandations et à prendre les mesures nécessaires pour les mettre en œuvre.

Contact presse :
- Lionel Grassy : l.grassy@fiacat.org, +41 78 74 99 328

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe