Accueil du site > Archives > Luxembourg > Appel du mois > Archives > Appel du mois - Novembre 2007 - Myanmar

Appel du mois - Novembre 2007 - Myanmar

novembre 2007

MYANMAR

Haut risque de torture

Hla Myo Naung, Min Ze Ya, Htay Kywe, Mie Mie et Aung Thu

Les manifestations pacifiques, motivées au départ par la hausse du prix des carburants et des denrées de base, et initiées par des moines bouddhistes, avaient commencé au mois d’août. Elles ont progressivement pris de l’ampleur et les manifestants se sont mis à réclamer, non seulement une baisse des prix, mais aussi la libération des prisonniers politiques et la mise en place d’un processus de réconciliation nationale.

Violemment réprimé, le mouvement de protestation a pris fin au début du mois d’octobre. Les rues de Yangon, l’ancienne capitale, et des autres villes du pays, se sont vidées de leurs foules en marche, les monastères ont été « nettoyés » de leurs occupants indésirables, et plusieurs centaines de personnes, dont un grand nombre de moines, des journalistes, des militants pro démocratie, des étudiants, ont été arrêtés et emprisonnés.

Les services secrets seraient à la recherche des proches, et même des voisins, de ceux qui sont soupçonnés d’avoir participé aux manifestations. Selon des journalistes birmans, des photographies, prises lors des journées de protestation, circulent dans les commissariats et auprès des indicateurs de police, afin d’identifier les personnes à arrêter. Les reporters n’ont plus les moyens de faire leur travail d’information. Internet ne fonctionne plus qu’épisodiquement. Les violations des droits de l’homme se perpétuent maintenant à l’abri des regards, dans le secret des prisons, ou des lieux de détention non officiels, où la torture et les mauvais traitements sont des pratiques habituelles et avérées.

Les uns après les autres, tous les militants connus du Groupe des étudiants de la Génération 88, mouvement pro démocratie sévèrement réprimé par la junte militaire en 1988, ont été arrêtés et placés en détention dans des lieux inconnus. Nous avons toutes les raisons de craindre pour leur sécurité et même leur vie.

Le 21 août, 13 de ces activistes de premier plan avaient été appréhendés de nuit au cours d’une vaste opération policière. Les autres étaient rentrés dans la clandestinité. Le 10 octobre, Hla Myo Naung était arrêté dans une clinique ophtalmologique où il avait dû se rendre pour soigner un problème de rupture de la cornée. Il risque de perdre l’un de ses yeux s’il n’est pas opéré de toute urgence.

Min Ze Ya souffre de graves problèmes d’hypertension et d’autres pathologies consécutives à des actes de torture subis lors d’une précédente détention. Il ne reçoit pas les soins dont il aurait besoin.

Htay Kywe, Mie Mie et Aung Thu sont les derniers membres connus du groupe des étudiants de la Génération 88 qui avaient réussi à échapper à la chasse à l’homme lancée contre eux. Ils ont été arrêtés à l’aube du 13 octobre à Yangon, lors de l’assaut, par 70 agents des forces de sécurité, contre la maison où ils se cachaient. Htay Kywe, l’un des principaux leaders du mouvement national de protestation de 1988 contre le régime militaire, comme tous les autres membres du groupe étudiant, ont déjà été privés de liberté pendant de longues périodes, en raison de leurs activités, pourtant pacifiques, en faveur des droits de l’homme et de la démocratie. Htay Kywe serait en très mauvaise santé. Tous sont des prisonniers d’opinion, emprisonnés en toute illégalité.

En raison de l’interruption des relations postales avec le Myanmar, nous adressons nos courriers à l’Ambassade à Bruxelles, qui les transmettra aux autorités compétentes.

P.-S.

La lettre est adressée à :

l’Ambassadeur de l’Union du Myanmar à Bruxelles.

N’oubliez pas :
vos nom et prénom, votre adresse, la date, votre signature.

Timbrez à 0,70 €

Ecrivez avant le 15 décembre 2007

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe