Accueil du site > Archives > Luxembourg > Appel du mois > Archives > Appel du mois - Mai 2009

Appel du mois - Mai 2009

mai 2009

GRECE

Agression d’une dirigeante syndicale

Konstantina Kouneva, travailleuse migrante bulgare et dirigeante syndicale, a été grièvement blessée lors d’une agression le 22 décembre 2008 à Athènes. Elle aurait été prise pour cible en raison de ses activités de défense des droits fondamentaux des travailleurs migrants et suite à des tensions croissantes avec ses employeurs.

Le jour de l’attaque, deux hommes ont aspergé son visage d’acide sulfurique, causant à Konstantina Kouneva la perte d’un œil et d’une partie de la vision de son autre œil. Ses cordes vocales ont également été très endommagées. Elle est restée dans un état comateux pendant plusieurs jours et se trouvait toujours à l’hôpital début mars 2009.

Konstantina Kouneva, qui était historienne en Bulgarie, est arrivée en Grèce en 2001 dans l’espoir de gagner suffisamment d’argent pour payer des soins médicaux à son fils. Tandis qu’elle travaillait comme femme de ménage, elle a pris part à des actions syndicales, revendiquant en particulier certains droits fondamentaux pour les travailleurs migrants. Son activisme courageux lui a valu d’être nommée secrétaire générale du syndicat des agents de nettoyage et des employés de maison de la région de l’Attique.

Elle a critiqué en plusieurs occasions des pratiques fréquentes chez certains patrons qui exploitent leurs employés, comme les retards de paiement et le défaut de versement de cotisations sociales pour leurs employés, dont beaucoup sont des travailleurs migrants. En raison de ses nouvelles responsabilités, elle a reçu des menaces téléphoniques anonymes à plusieurs reprises. D’après son syndicat, les travailleurs qui font valoir leurs droits font souvent l’objet de menaces et se voient affectés à de nouveaux postes offrant des conditions encore moins favorables.

Une enquête de police officielle est en cours concernant l’agression de Konstantina Kouneva. Cependant, les premiers résultats des investigations donnent à penser qu’elle n’est ni rigoureuse ni objective. Il est caractéristique par exemple que la phase initiale de l’enquête ait négligé d’envisager que les activités syndicales de Konstantina Kouneva aient pu fournir le mobile de l’agression.

Traduction de la lettre

Monsieur le Ministre,

L’organisation de défense des droits de l’homme ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) à Luxembourg m’informe de la terrible agression, le 22 décembre 2008, à Athènes, de KONSTANTINA KOUNEVA, travailleuse migrante bulgare et dirigeante syndicale. Elle a été grièvement blessée et a perdu l’usage d’un œil et une partie de la vision de son autre œil à la suite d’une attaque à l’acide sulfurique par deux hommes.

Il semble évident que cette agression ait un lien avec les activités syndicales de Konstantina Kouneva, et en particulier avec ses efforts pour faire respecter les droits fondamentaux des travailleurs migrants dans votre pays.

J’exhorte le gouvernement grec à prendre toutes les mesures nécessaires pour que l’enquête policière sur cette agression soit menée de manière absolument rigoureuse et impartiale.

Je vous prie de faire en sorte que les auteurs présumés de cet acte criminel soient déférés au plus vite à la justice, et que Konstantina Kouneva bénéficie d’indemnisations suffisantes pour les souffrances qu’elle continue d’endurer suite à cette agression.

Je vous demande enfin de garantir la sécurité de tous les défenseurs des droits de l’homme et militants syndicaux en Grèce et de faire appliquer pleinement les normes internationales en matière de droits de l’homme et de droit du travail à tous les travailleurs migrants.

En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien accorder à ce cas dramatique, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, mes respectueuses salutations.

P.-S.

La lettre est adressée à :
Prokopis PAVLOPOULOS, Ministre de l’Intérieur

Fax :
00 30 210 3641048
00 30 210 6929764

N’oubliez pas :
vos nom et prénom, votre adresse, la date, votre signature

Timbrez à 0,70 €

Ecrivez avant le 31 mai 2009

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe