Accueil du site > Archives > Luxembourg > Appel du mois > Archives > Appel du mois - Juillet-Août 2010

Appel du mois - Juillet-Août 2010

2010

RUSSIE

Emprisonné pour avoir dénoncé la torture

« Tu croyais que tu pouvais nous contrôler, mais personne ne peut contrôler la police. En tant que défenseur des droits de l’homme, tu as ce que tu mérites. »

-  Déclaration des policiers peu après l’arrestation d’Alexeï Sokolov -

Alexeï Sokolov a fondé et dirige l’organisation Pravovaia Osnova (Fondement juridique), qui milite contre la torture et les autres formes de mauvais traitements infligées aux détenus en Russie. Par son action, Pravovaia Osnova a obtenu l’ouverture de plusieurs enquêtes concernant des agents des forces de l’ordre qui auraient, entre autres, eu recours à la torture afin de contraindre des suspects à « avouer ».

Alexeï Sokolov est devenu célèbre après avoir fait connaître et distribué en 2006 un film sur les actes de torture commis dans un centre de détention provisoire d’Ekaterinbourg appelé « IK-2 ». Ce film a bénéficié d’une importante couverture médiatique, aussi bien en Russie qu’à l’étranger, et a conduit à la fermeture de ce centre de détention.

En 2008, Alexeï Sokolov a été nommé membre de la Commission publique pour le contrôle des lieux de détention et a organisé, à ce titre, une série de visites dans plusieurs de ces endroits. Cependant, il a appris que des pressions étaient exercées sur certains prisonniers afin que ceux-ci prétendent, à tort, qu’il était impliqué dans des délits, notamment un vol qualifié remontant à 2004.

Le 13 mai 2009, Alexeï Sokolov a été arrêté pour vol et est détenu depuis lors à Ekaterinbourg. Il a été condamné le 13 mai 2010 à cinq ans d’emprisonnement dans une colonie pénitentiaire de haute sécurité, un verdict qui repose uniquement sur les déclarations des autres accusés, qui purgent déjà des peines de prison pour d’autres infractions. En outre, ces déclarations se contredisaient souvent entre elles et n’étaient pas non plus cohérentes avec les « aveux » précédents des co-accusés d’Alexeï Sokolov.

Le militant a plaidé non coupable de tous les chefs d’accusation et compte interjeter appel de cette condamnation, mais il est à craindre qu’il ne bénéficie pas d’un procès équitable en appel et qu’il soit torturé ou qu’il subisse d’autres formes de mauvais traitements en prison.

Prisonnier d’opinion, il est évident qu’Alexeï Sokolov est pris pour cible pour l’obliger à cesser ses activités liées aux droits de l’homme. Alexeï Sokolov est marié et père d’un jeune enfant.

P.-S.

La lettre est adressée à :
Yurii Yakovlevich CHAIKA, Procureur général de la Fédération de Russie

Fax : 00 7 495 692 17 25

N’oubliez pas :
vos nom et prénom, votre adresse, la date, votre signature

Timbrez à 0,90 €

Ecrivez avant le 31 août 2010

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe