6- Prières à partir de cas particuliers

janvier 2001

[English] [français]

6- Prières à partir de cas particuliers

Les prières qui suivent se rapportent à différents cas présentés par Amnesty International, dans le cadre de la campagne mondiale contre la torture : il s’agit de faits qui sont réels et qui ont été vérifiés. Des hommes, des femmes, des enfants, des personnes âgées, dont les noms (parfois changés pour des raisons de sécurité) figurent dans les récits sont des victimes de formes diverses de torture.

Pour qui prions-nous ? Pour les personnes dont les noms nous sont donnés, vivantes ou disparues. Nous pouvons aussi évoquer d’autres personnes du pays qui sont dans une situation analogue.

Enfin -et ce n’est pas le moins important- nous demandons à Dieu de changer notre regard sur les réalités de la torture et sur les personnes impliquées, de changer notre cœur et de nous aider dans la prise de conscience de nos responsabilités. Ainsi la prière d’intercession pour d’autres personnes inclut la prière pour nous-mêmes, individus et communautés, appelés, à travers les événements, à intervenir, là où nous sommes, dans l’action. Intercéder auprès de Dieu et intervenir dans notre monde sont deux expressions d’une même passion/compassion.

Vous trouverez des informations plus concrètes sur ces cas en consultant les feuillets correspondants de la campagne d’Amnesty International. Ces prières sont des propositions : vous êtes encouragés à formuler vos propres textes de prière sur ces cas ou sur d’autres dont vous aurez connaissance.

IRAN : Akbar Mohammadi

Akbar fut arrêté après avoir participé à une manifestation pacifique contre la fermeture d’un quotidien en Iran, où la liberté de la presse est régulièrement bafouée. Cette manifestation a abouti à des affrontements violents, provoqués par des groupes extrémistes hostiles aux manifestants. Détenu d’abord en isolement pendant 8 mois, Akbar a ensuite été transféré dans un deuxième lieu de détention. Il aurait été menotté, suspendu, battu, maltraité jusqu’à épuisement de ses forces. Il a été condamné à 15 ans de prison.

15 ans de vie, Seigneur ! 15 ans d’humiliation ! 15 ans pendant lesquels Akbar ne pourra connaître la vie, la liberté, l’amour !

Pourtant, tu veux pour ce frère la vie, la liberté, l’amour ! Et tu nous appelles à lutter, comme Jésus, avec Jésus, pour plus de justice, de liberté et de respect de la dignité humaine.

Donne-nous ta force, Seigneur. Qu’elle nous aide à lutter pour nos frères injustement enfermés et torturés. Seigneur, nous t’en prions.

CHINE : Abdulhelil Abdumijit

Abdulhelil a été arrêté et sévèrement torturé pour avoir participé, dans la région autonome de Xinjiang, à une manifestation contre les discriminations à l’égard des Uighur, minorité ethnique, en Chine. Parmi les formes de torture les plus couramment employées dans cette région figurent : le recours aux menottes, aux chaînes, aux cordes, et aux positions entraînant de grandes souffrances, l’exposition prolongée à la chaleur ou au froid extrêmes, l’injection dans le corps de produits chimiques dangereux . Donne-nous, Seigneur, de poursuivre la lutte pour que de telles souffrances disparaissent en Chine et partout ailleurs dans le monde.

Donne-nous le courage d’être la voix de ceux que la torture cherche à faire taire. Donne-nous de savoir comment prier pour ceux qui persécutent leurs propres frères.

Parce qu’en ta résurrection, nous espérons que la vie et la liberté l’emporteront, donne-nous la force de réagir et d’agir. Seigneur, nous t’en prions !

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO : Jeanine Bouchez Mwayuma

Jeanine, 26 ans, a été arrêtée et battue par les soldats des troupes gouvernementales qui étaient censées la protéger. Pendant sa détention, elle fut régulièrement violée, le matin, le soir, pendant des jours, pendant des nuits, par des groupes successifs de soldats.

Chaque fois, subissant la force abusive et haineuse de ces hommes qui étaient pourtant ses frères, tout son être a été bafoué, humilié, torturé. Aujourd’hui libérée, elle continue de subir les harcèlements des militaires.

Tout cela, parce qu’elle était injustement soupçonnée de contacts avec les rebelles au Congo.

Jusques à quand, Seigneur Jésus, les hommes continueront-ils à se comporter comme des barbares ? Jusques à quand continuerons-nous à vivre tranquilles chez nous en nous taisant face à de tels actes ? Tu nous as montré la voie en choisissant de parler, de crier, et Dieu, en te ressuscitant, nous a ouvert des chemins d’espérance.

Donne-nous, à ton exemple, de hurler, de nous lever et de prendre les moyens pour que cela cesse. Seigneur, nous t’en prions.

BRÉSIL : José

Poursuivi, arrêté et battu de manière si brutale que ses compagnons de prison ont cru que les policiers allaient le tuer, José, jeune Brésilien de 15 ans, reste marqué à vie, physiquement et mentalement, au point qu’il est toujours en traitement psychiatrique aujourd’hui.

Seigneur, notre Père, entends les cris de José, laisse-toi toucher par nos supplications pour lui et ses frères du Brésil.

Tu as entendu les cris de Jésus, ton Fils, tu l’as ressuscité ; entends les nôtres, nous qui cherchons à être ses témoins.

Loué sois-tu, Seigneur, pour la maman de José, qui a eu le courage, malgré les menaces, de dénoncer sur la place publique et même à la télévision les supplices infligés à son fils.

À nous qui ne risquons pas de représailles, donne la force de dénoncer à notre tour sur la place publique les sévices et les tortures infligés à nos frères et soeurs du Brésil et d’exiger que justice leur soit rendue.

KENYA : Sophia Dolar, Pauline Wanjiru et Ester Wairimu

Au Kenya, Sophia, Pauline et Ester ont été arrêtées, battues, insultées, humiliées, dénudées sous les regards moqueurs de leurs gardiens, obligées de manger n’importe quoi sous peine d’être à nouveau battues, parquées dans une cellule avec une quarantaine d’autres détenues et un tout jeune bébé à nourrir et soigner.

Et c’est ainsi, Seigneur, dans tant de prisons du monde ! Leur seul crime était de défendre les droits de l’Homme, particulièrement ceux de leur communauté indigène, injustement discriminée.

Faut-il tant souffrir pour défendre le droit de vivre libre et heureux sur cette terre ? Que cette question nous habite, Seigneur, comme elle a habité Jésus, ton bien-aimé. En le ressuscitant, Tu as authentifié ses choix et ses combats.

Réveille-nous et que ton Esprit mobilise nos énergies pour dénoncer ces traitements indignes et inhumains, pour faire pression sur les responsables et pour réclamer justice aux autorités concernées. Seigneur, nous t’en prions.

HONGRIE : Monika

Monika, 13 ans, est une « Rom ». Avec cinq autres jeunes, elle est brutalisée un dimanche matin par des policiers dans un appartement de Budapest. Ils l’insultent, la traînent hors de son lit, la giflent, la menacent de mort …

Il n’est pas bon d’être de la minorité Rom, dans certaines régions de Hongrie. Mal vus par une grande partie de la population, les membres de cette minorité sont souvent inquiétés et maltraités par des membres des forces de l’ordre, sans autres raisons que leur appartenance au groupe des « Roms ».

Y aurait-il des groupes ou des races « inférieures » ? Pourquoi certains leur en veulent-ils ? Tu as accueilli, Seigneur, considéré et aimé toute femme et tout homme, quelle que soit sa race ou sa nationalité. Pourquoi n’en est-il pas ainsi aujourd’hui ?

Seigneur Jésus, par ta bouche et par tes actes, Dieu ton Père a reconnu l’égale dignité de tous les êtres humains. Il a reconnu que tes choix correspondaient à ses projets sur l’humanité. À ta suite, nous faisons confiance.

Donne-nous, Seigneur, Père de tous les hommes, la force de ton Fils, Jésus. Donne-nous de lutter contre les discriminations dont tant de minorités sont l’objet dans nos pays.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe