Accueil du site > Agir > Auprès des instances internationales > La FIACAT devant la CADHP > Les Sessions ordinaires de la CADHP > 53e Session ordinaire de la CADHP - Banjul (Gambie) 9-22 avril (...)

53e Session ordinaire de la CADHP - Banjul (Gambie) 9-22 avril 2013

avril 2013

[English] [français]

La 53ème session ordinaire de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) s’est tenue à Banjul (Gambie) du 9 au 22 avril 2013. La FIACAT et l’ACAT Niger ont participé à cette session pour y faire part de leurs préoccupations concernant la situation des droits de l’homme en Afrique.

Situation des droits de l’homme en Afrique

Cette session a permis à la FIACAT de faire part de ses préoccupations concernant la situation en République centrafricaine. En effet, depuis la prise de Bangui par les forces de la Séléka le 24 mars 2013, L’ACAT RCA a été témoin de nombreux cas de pillages et de violences.

La FIACAT s’est également déclarée fortement préoccupée par la restriction du droit de manifester au Niger. Le représentant de l’ACAT Niger a interpellé les autorités de son pays pour leur demander de respecter le droit de manifester reconnu par la Constitution de la 7ème République du Niger.

-  Intervention orale de la FIACAT sur les violations des droits de l’homme en Afrique

La surveillance des lieux de détention

La FIACAT s’est également engagée à accompagner la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples dans le processus d’élaboration des Lignes directrices sur les conditions de la garde à vue et de la détention préventive en Afrique. De telles Lignes directrices seront très utiles pour appuyer les ACAT dans leurs activités de plaidoyer en faveur d’un contrôle des délais de garde à vue et de détention préventive.

La peine de mort en Afrique

La FIACAT a pu rencontrer le Groupe de travail sur la peine de mort et les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires en Afrique avec d’autres membres de la Coalition mondiale contre la peine de mort. Cette rencontre a permis de renforcer le partenariat entre le Groupe de travail et ses partenaires de la société civile pour faire avancer le combat abolitionniste en Afrique.

-  Intervention orale conjointe sur la peine de mort en Afrique

Renforcement des compétences du réseau ACAT

Le Président de l’ACAT Niger, Moumouni ALFARI a participé à cette session de la Commission et au forum des ONG qui précède la tenue de la session. Cette participation lui a permis de créer des liens avec les membres de la Commission africaine et avec d’autres ONG de défense des droits de l’homme. L’ACAT Niger en sort renforcée pour mener à bien ses activités en faveur de l’interdit de la torture et de l’abolition de la peine de mort au Niger.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe