Accueil du site > S’informer > Espace Presse > Communiqués et déclarations > [Communiqué] 30 août 2010 : Faire résonner la voix des disparus

[Communiqué] 30 août 2010 : Faire résonner la voix des disparus

août 2010

[français] [français]

Paris, 30 août 2010

À l’occasion de la journée internationale des disparus, ce lundi 30 août, l’ACAT-France, la FEMED et la FIACAT appellent à mettre fin aux disparitions forcées à travers le monde.

« Nous ne devons jamais rester silencieux. Nous devons être la voix des disparus qui ne peuvent pas s’exprimer. Il faut continuer à parler haut et fort » tel est le message adressé par Edita Burgos. Cette femme philippine n’a plus revu son fils, Jonas, depuis le 28 avril 2007. Agronome de 37 ans, il a été enlevé par deux policiers en plein jour devant des centaines de témoins. Mais depuis lors, personne ne sait où il se trouve et les autorités nient le détenir.

Comme Jonas Burgos, chaque année, à travers le monde, des milliers de personnes sont arrêtées ou enlevées par des agents de l’État puis disparaissent. Soustraites à la protection de la loi, elles sont souvent torturées, constamment menacées de mort ou assassinées sans laisser de trace.

Cette pratique abjecte, massivement utilisée dans les années 1970 au Maroc et en Amérique Latine, s’est très vite propagée à tous les continents. Le crime de disparition forcée viole simultanément plusieurs droits fondamentaux ; ceux de la victime mais également ceux de sa famille, jetée dans une angoissante incertitude. En Asie, en Afrique ou en Europe, les familles de disparu(e)s demandent depuis des dizaines d’années que la vérité soit faite sur le sort de leurs êtres chers mais se heurtent à l’indifférence des Etats, qui rejettent toute responsabilité quant à la commission de ce crime.

« La disparition forcée est un crime marqué par l’oubli organisé et l’impunité, une violation des droits fondamentaux de la personne humaine, et une souffrance permanente pour les familles » estime Jean-Etienne de Linares, délégué général de l’ACAT-France. De son côté, Nassera Dutour, présidente de la FEMED, ajoute que « les proches des victimes ont le droit de savoir ce qui est advenu de leurs disparu(e)s. Les Etats ne peuvent pas continuer à être sourds à leurs demandes de vérité, de justice et de réparations pleines et entières ».

À l’heure où le monde s’est enfin doté d’un instrument juridique international permettant de lutter contre ce crime, l’ACAT-France et la FEMED mènent campagne aux côtés des familles de disparus pour qu’il soit adopté par les États. Il ne manque qu’une seule ratification pour permettre à la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées d’entrer en vigueur [1].

L’ACAT-France, la FEMED et la FIACAT demandent aux États de prendre toutes les mesures afin de la ratifier et la mettre en œuvre et ainsi :

protéger toutes les personnes contre les disparitions forcées,
faire la vérité sur le sort des personnes disparues en menant des enquêtes sérieuses et impartiales,
poursuivre les auteurs de ces crimes et rendre justice aux victimes et aux familles,
mettre définitivement un terme à ces pratiques.

Contacts :

- Jean-Etienne de Linares, Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT-France) : 01 40 40 71 21 ; jeanetienne.linares@acatfrance.fr
- Laurie Leandri, Fédération euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées (FEMED) :
01 42 05 06 22 ; secretariat.femed@disparitions-euromed.org
- Marie-Jo Cocher, Fédération internationale de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (FIACAT) : 01 42 80 01 60 ; mj.cocher@fiacat.org

Notes

[1] 20 ratifications sont nécessaires.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe