12e Journée mondiale contre la peine de mort : santé mentale

octobre 2014

[English] [français]

Le 10 octobre 2014, la Coalition mondiale contre la peine de mort attire l’attention sur les préoccupations particulières rencontrées par les détenus ayant des problèmes de santé mentale et risquant une condamnation à mort ou une exécution. Tout en s’opposant à la peine de mort, les abolitionnistes sont également concernés par la mise en œuvre effective des protections existantes. Parmi celles-ci, une exigence en matière de droits humains considère que les personnes atteintes d’une maladie mentale ou d’une déficience intellectuelle ne devraient pas être confrontées à la peine de mort.

Les prisons sont en passe de devenir les institutions psychiatriques du 21e siècle.

Ceci reflète, au moins partiellement, l’incapacité de nos sociétés à fournir des soins et une assistance adéquats aux personnes atteintes d’un handicap mental ou intellectuel. Il est important de souligner que les personnes atteintes d’un handicap mental ne représentent pas, en règle générale, un risque de violence supérieur à celui posé par le reste de la population ; de nombreux témoignages montrent qu’au contraire, ces personnes sont plus susceptibles que la moyenne de subir des violences. On observe également que de nombreuses personnes nécessitant un traitement psychologique et qui ne l’ont pas reçu, n’ont pas pour autant commis d’actes violents.

Ce qu’il reste à faire :

Les gouvernements doivent prendre un certain nombre de mesures pour supprimer le risque que des personnes souffrant de handicap intellectuel soient envoyées dans les couloirs de la mort, voire exécutées :

  • Appliquer immédiatement les normes en vigueur qui interdisent de condamner à mort ou d’exécuter toute personne souffrant d’un handicap intellectuel ou diagnostiquée « démente ». Suspendre immédiatement toute exécution concernant ces personnes.
  • Prendre de nouvelles mesures visant à (i) garantir que tous les États intègrent les normes internationales dans leur législation nationale ; (ii) étendre la protection aux personnes souffrant d’une maladie mentale [grave] qui ne sont pas couvertes par les limites actuelles de l’exécution de personnes « démentes ».
  • Adopter, au sein des organismes médicaux et judiciaires nationaux, un code de conduite garantissant que les professionnels n’agissent pas de manière contraire à l’éthique ou de manière non professionnelle dans les cas passibles de la peine de mort.
  • Garantir que tout prévenu puisse bénéficier des services d’un expert en santé mentale dans tout procès lorsque la peine de mort est encourue, dès lors qu’un handicap mental ou intellectuel est invoqué.
  • Lutter contre la stigmatisation des personnes souffrant d’un handicap mental ou intellectuel, en particulier lorsque les médias entretiennent des idées reçues erronées concernant les risques que ces personnes représentent.

    Pour en savoir plus sur la peine de mort...

...dans le monde : consulter les faits et chiffres
...et la santé mentale : consulter la brochure et la fiche d’information détaillée

Arrêtons le crime, pas la vie : 10 choses que vous pouvez faire pour lutter contre la peine de mort

  1. Organisez un débat public et une projection de film avec des innocentés, des familles de victimes de meurtres, des experts ...
  2. Organisez une exposition d’art (photo, peintures, affiches) ou une pièce de théâtre de Dead Man Walking à Victor Hugo
  3. Organisez une manifestation : un sit-in, ‘die-in’, ‘flash mob’…
  4. Joignez-vous aux événements organisés pour l’abolition universelle de la peine de mort
  5. Relayez les appels urgents et les actions sur les réseaux sociaux à l’approche du 10 octobre
  6. Ecrivez à un condamné à mort
  7. Faites un don à la Coalition mondiale contre la peine de mort ou à une autre association lutant pour l’abolition de la peine de mort.
  8. Rejoignez une organisation abolitionniste
  9. Mobilisez les médias pour les sensibiliser à la question de la peine de mort
  10. Participez à « Villes pour la vie - Villes contre la peine de mort » le 30 novembre 2014.

Appel à initiatives

Le 10 octobre 2014, agissez contre la peine de mort !
- Participez aux centaines de manifestations organisées dans le monde

Où que vous soyez
- En Afrique, en Amérique, en Asie, en Océanie ou en Europe

Qui que vous soyez
- ONG, enseignants, juristes, élus locaux, députés, artistes, journalistes, responsables religieux, citoyens

Quel que soit votre projet
- Débat, concert, conférence de presse, manifestation, pétition, activités pédagogiques et culturelles...

Contactez la Coalition mondiale pour annoncer les événements ayant eu lieu le 10 octobre.

Portfolio

Affiche Journée mondiale 2014
Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe