11 mars 2003 : Le temps de l’impunité est fini

mars 2003

Paris, 11 mars 2003
COMMUNIQUE

11 MARS : LE TEMPS DE L’IMPUNITE EST FINI

L’ACAT France et la FIACAT, qui luttent depuis des années contre l’impunité, se réjouissent de l’inauguration ce jour de la Cour Pénale Internationale (CPI), première juridiction pénale permanente et universelle. C’est en grande partie grace à la pression de plus de 1000 organisations (ONG , barreaux, syndicats, universitaires) de la société civile - parmi lesquelles l’ACAT France et la FIACAT - réunies au sein de la Coalition pour la CPI, réseau travaillant depuis 1995 pour soutenir la création d’une juridiction pénale internationale juste, efficace et indépendante, que ce reve ancien est devenu réalité. 18 juges élus sont solennellement installés à La Haye aux Pays-Bas : ils auront fort à faire puisque plus de 200 plaintes ont déjà été déposées.

La CPI, ce n’est donc plus demain, mais aujourd’hui. La CPI, c’est un nouveau recul de l’impunité, la victoire de tous ceux qui veulent construire un monde plus juste. Plus aucun dictateur, plus aucun bourreau, qu’il soit chef d’Etat ou simple citoyen, n’est à l’abri de poursuites judiciaires, où qu’il soit. « Il est fini le temps de l’impunité, le temps où l’on justifiait la force. Doit venir maintenant le temps où l’on fortifie la justice », a récemment pu affirmer Jacques Chirac, Président de la République française.

Et pourtant, rien n’est gagné : nombre d’Etats la refusent, notamment parmi les plus grands, à commencer par le plus puissant d’entre eux, les Etats-Unis. Plus que jamais, chacun de nous est donc appelé à une vigilance de tous les instants.

Nous devons dénoncer les risques que la politique fait peser sur le bon fonctionnement de la justice internationale, notamment quand il s’agit de choisir les bonnes ou les mauvaises victimes, les coupables que l’on punit ou ceux que l’on oublie… Seul l’exercice d’une véritable participation civique évitera la répétition de crimes les plus grands et permettra à la CPI d’être un véritable instrument de prévention : aux sociétés civiles de rappeler à leurs gouvernements qu’ils doivent oeuvrer sans relache à l’universalisation du traité CPI. L’espérance suscitée par l’avènement de la CPI est immense. Car l’objectif, à terme, est que "nulle part dans le monde, aucun dirigeant, aucun Etat, aucune junte, aucune armée ne puissent violer impunément les droits de l’homme" (Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU).

La CPI est aujourd’hui une réalité, celle d’une justice internationale qui a vocation à devenir universelle.


Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe