[English] [français]

Prier

La défense des droits de la personne humaine est inscrite au cœur de l’Évangile

"La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi" - Genèse 4,10.

"Souvenez-vous de ceux qui sont en prison comme si vous étiez prisonnier avec eux, de ceux qui sont maltraités puisque vous aussi, vous avez un corps" - Hébreux 13,3.

En 1974, bouleversées par des récits de torture au Vietnam du Sud, deux femmes protestantes d’une soixantaine d’années, Hélène Engel et Edith du Tertre, décident de sensibiliser les Églises chrétiennes au scandale de la torture en s’appuyant sur l’Évangile.

Indignées par le silence des chrétiens sur cette question, elles constituent un groupe œcuménique afin d’alerter les Églises de toutes confessions.

A leur grand étonnement, leur projet est partout bien accueilli. "Enfin, des chrétiens !", s’exclame l’une des responsables de la section française d’Amnesty International qui les accueille.

Amnesty International, à la même époque, lançait justement une campagne mondiale de sensibilisation. Le projet d’Hélène et d’Edith se concrétise d’autant plus vite que plusieurs associations françaises et le Conseil Œcuménique des Églises, s’inquiètent de la recrudescence de la torture dans nombre de pays ; on parle alors d’"épidémie de la torture".

En cet été 1974, Tito de Alencar, dominicain de 29 ans atrocement torturé au Brésil en 1969-71, se suicidait dans un couvent français. En prison, il avait écrit : "Là où il y a un homme qui souffre, c’est le Maître qui souffre. C’est pour nos évêques, l’heure de dire : "Ça suffit !"avant qu’il ne soit trop tard.

L’Église ne peut pas se taire. Si l’Église ne se manifeste pas sur cette situation, qui pourra le faire ? En ce moment, le silence est une omission. L’Église existe en tant que signe et sacrement de la justice de Dieu dans le monde".


Des chrétiens de toutes confessions s’engagent

Dès ses origines, l’ACAT s’est donc voulue œcuménique et a cherché à rassembler des catholiques, des protestants, des orthodoxes et d’autres chrétiens.
Elle est indépendante des structures des églises instituées et de tout groupe politique idéologique ou économique.


La prière au coeur de l’action

Travaillant dans une optique chrétienne, l’ACAT croit que la prière tient une place centrale dans son action. La prière n’est ni alibi ni passivité, mais, tel un appel, la reconnaissance de la pauvreté et de l’impuissance humaine : prier pour ceux qui subissent la torture et pour ceux qui l’infligent, c’est prier pour la libération des victimes et pour la réconciliation de l’homme avec Dieu.

Cette prière, parce qu’elle exclut la haine, fait barrage à la spirale de la vengeance. Mais elle ne s’oppose nullement aux nécessaires actions de justice et sanctions.

La prière est aussi lieu de louange à Dieu et d’action de grâce pour tant de courages individuels, de refus de la résignation et pour les libérations obtenues... Même s’il a fallu, pour ces résultats, et à l’instar de la veuve de l’Evangile, importuner de nombreuses instances de pouvoir.

La prière parce qu’elle exclut la haine, fait barrage à la spirale de la vengeance. Mais elle ne s’oppose nullement aux nécessaires actions de justice et sanctions.


Des textes de prières.

Vous trouverez dans cette rubrique des propositions de textes de prières ainsi que des recueils de prières. Pour en trouver dans votre langue, vous pouvez également consulter le site internet de votre ACAT nationale.

- Recueil de prières : Une espérance au cœur de la nuit
- Recueil de prières : Des chrétiens contre la peine de mort

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe