Accueil du site > Agir > Comment agir ? > Prier > Recueil de prières : Une espérance au coeur de la nuit

[English] [français]

Recueil de prières : Une espérance au coeur de la nuit

Une espérance au coeur de la nuit

La FIACAT remercie vivement :

-  Pierre Toulat, rédacteur principal de l’ensemble des textes de prière et de réflexion, et Michel Freychet, qui l’a assisté dans ce travail ;

-  Eliane Persenaire et Michel Legrand pour les prières sur les cas particuliers.

La torture, cette pratique qui consiste à faire souffrir un être humain délibérément, à l’humilier, à le briser, est interdite en toute circonstance par le droit international. Dans de nombreux pays, cette interdiction est expressément reprise dans des lois nationales. Pourtant, la torture est pratiquée régulièrement aujourd’hui dans plus de la moitié des pays du monde.

« Quel que soit le pays, quel que soit l’âge, le sexe, l’appartenance ethnique ou politique, nul n’est à l’abri de la torture. […] Fréquemment, les victimes d’actes de torture et de mauvais traitements sont issus des couches les plus pauvres ou les plus marginalisées de la société. La discrimination fait le lit de la torture. Il est, en effet, plus facile pour un tortionnaire d’infliger des souffrances à une personne considérée comme un rebut de l’humanité … »

C’est face à cette réalité particulièrement préoccupante qu’Amnesty International (AI) a lancé une nouvelle campagne mondiale contre la torture en octobre 2000. La Fédération Internationale de l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture), qui est membre, avec AI, de la Coalition des ONG internationales contre la Torture (CINAT), s’associe pleinement à cette initiative et souhaite y apporter sa contribution propre.

A l’occasion de cette campagne, la FIACAT et les 28 ACAT nationales invitent les Eglises chrétiennes à renouveler leur condamnation de la torture et des traitements inhumains et dégradants et à renforcer leur engagement en vue de l’éradication de ces pratiques. Elles les encouragent, durant ce temps fort, à intégrer cette préoccupation dans leur vie de prière et leurs activités.

Il est demandé aux Eglises de consacrer une journée, ou une période plus longue, au thème du refus de la torture : en particulier, le 24 juin, dimanche le plus proche de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture (26 juin) ; ou bien la période de montée vers Pâques, le temps de la Passion, notamment le Vendredi saint.

C’est en vue de l’organisation de ces temps de prière et d’engagement que la FIACAT propose aux communautés chrétiennes (paroisses, communautés religieuses, mouvements d’Eglise, groupes de prière) un outil : ce recueil, qui leur permettra d’entrer dans la démarche de la campagne contre la torture.

En effet, prière et action sont complémentaires et inséparables. Nous pouvons prier de différentes manières. Prier, c’est intercéder pour des personnes pour lesquelles on intervient auprès des détenteurs du pouvoir tortionnaire ; c’est aussi, selon l’esprit de l’Evangile, demander la conversion des bourreaux. Nous prions également pour que nous-mêmes soyons inspirés à venir en aide aux victimes et à agir efficacement.

Le chrétien, quelle que soit sa confession, a foi en Dieu, qui est source de vie. Il se souvient de Jésus, victime et vainqueur de la torture. La foi au Christ ressuscité est le fondement dernier de sa lutte contre la souffrance et le mal. Prier, c’est se mettre à la disposition de l’Esprit qui agit "au cœur du monde".

Comment intégrer le thème de la torture dans la prière communautaire ? Ce recueil comprend des textes qui s’inspirent de différentes traditions. Il n’est pas nécessaire de tout reprendre : chaque communauté utilisera ce qui lui paraîtra le plus adapté à sa manière de prier ou s’inspirera des textes proposés pour composer ses propres prières, éventuellement en fonction de l’actualité ou de préoccupations locales.

Nous proposons également des prières autour de cas précis de personnes torturées récemment dans différents pays ; une description plus détaillée de ces cas, ainsi que des propositions d’action correspondantes, se trouvent dans une série de 14 feuillets publiés en plusieurs langues par Amnesty International dans le cadre de la campagne actuelle. Là encore, chaque communauté peut utiliser ces textes à sa manière ou même s’en inspirer pour composer des prières autour d’autres cas dont elle aurait connaissance.

Enfin, il est évidemment souhaitable que la prière débouche sur un engagement concret. C’est pour cette raison que le recueil se conclut par des pistes d’action simples, à la portée de toute communauté ou paroisse. Bien entendu, d’autres précisions sont disponibles auprès de la FIACAT ou dans les dossiers de la campagne d’Amnesty International.

Patrick Byrne, Ancien président de la FIACAT

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe