[English] [français]

Journée mondiale contre la peine de mort 2014 : santé mentale

Le 10 octobre 2014, la Coalition mondiale contre la peine de mort attire l’attention sur les préoccupations particulières rencontrées par les détenus ayant des problèmes de santé mentale et risquant une condamnation à mort ou une exécution. Tout en s’opposant à la peine de mort, les abolitionnistes sont également concernés par la mise en œuvre effective des protections existantes. Parmi celles-ci, une exigence en matière de droits humains considère que les personnes atteintes d’une maladie mentale ou d’une déficience intellectuelle ne devraient pas être confrontées à la peine de mort.

Les prisons sont en passe de devenir les institutions psychiatriques du 21e siècle.

Ceci reflète, au moins partiellement, l’incapacité de nos sociétés à fournir des soins et une assistance adéquats aux personnes atteintes d’un handicap mental ou intellectuel. Il est important de souligner que les personnes atteintes d’un handicap mental ne représentent pas, en règle générale, un risque de violence supérieur à celui posé par le reste de la population ; de nombreux témoignages montrent qu’au contraire, ces personnes sont plus susceptibles que la moyenne de subir des violences. On observe également que de nombreuses personnes nécessitant un traitement psychologique et qui ne l’ont pas reçu, n’ont pas pour autant commis d’actes violents.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Tableau des ratifications par pays
Frise chronologique
Cartographies
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Le bulletin ’Fiacat Info’
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe